Nos merveilleuses rencontres – Épisode 8

25 août 2020
25 août 2020 FinCoach le Groupe

Rencontre avec Kenzo Ferreira

C’est le 12 mars  2020, juste avant le confinement. À vingt-huit ans, Kenzo Ferreira a fait de la prison à plusieurs reprises. Pourquoi fait-il partie des personnalité inspirantes ? Kenzo a su donner un virage essentiel à son existence, sans renier ses origines. Nous l’avons rencontré grâce à une association remarquable, Wake up Café, fondée et dirigée par Clotilde Gilbert. Wake up Café, accueille les personnes qui sortent de prison pour les guider vers un retour à l’emploi et à la vie en société.

Kenzo a confiance. Il aime les autres. Il a reçu de l’aide, il souhaite aider ceux qui en ont besoin. C’est ce qu’il fait au quotidien.

Souvent seul, il ne va pas toujours à l’école. Il est élevé par sa grand-mère qui est sa référence féminine d’éducation.

Le Football qu’il pratique avec passion, lui permet de suivre un cycle de sport études à partir de 11 ans. Il aime rire et faire partie d’un groupe. Sa grand-mère travaille, Kenzo est souvent livré à lui même.

L’expérience de la prison

À 16 ans, il arrête l’école suite à sa première incarcération. Six mois à Fleury Mérogis, suite à un braquage avec un copain. Cette première incarcération lui apparait comme une expérience, un séjour dans un centre de loisirs. Kenzo avait déjà expérimenté les menottes, depuis longtemps. Inconscient de la gravité de ses actes, il ne prend pas la mesure de l’expérience.

Kenzo sort de prison et recommence à commettre des délits. Et se retrouve à 18 ans avec 4 ans de détention. Il rencontre des camarades de prison de son âge qui ont tué presque par hasard et qui « en prennent » pour 10 ans.

En prison, Kenzo passe le Baccalarauréat. Il réussit à sortir à nouveau, grâce à son excellent comportement. Mais replonge aussitôt, se met à « dealer de la coke».  Il se fait rattraper par la justice. Sa vision de lui-même change.  De garçon inconscient de ses folies de jeunesse, il est devenu à ses propres yeux un véritable voyou. Sa petite amie le lâche car son mode de vie et son état d’esprit ne lui conviennent plus. C’est alors que Kenzo prend conscience que ses parents lui manquent, que sa petite amie lui manque, il perd le plaisir des rencontres et aventures avec ses amis. Il réalise que l’éloignement de ses proches dépend en grande partie de sa façon d’être.

Prendre son avenir en main

Kenzo décide de profiter de sa prochaine période de prison, pour se former à la comptabilité.

Ce qu’il fait ! Puis il recherche un emploi. C’est à ce moment-là qu’il rencontre Wake up Café. Grâce à Wake up Café, Kenzo réapprend la vie en société, laisse s’exprimer ce qu’il y a de meilleur en lui. Son estime de soi, qu’il n’a jamais vraiment perdu, son goût du rire et des autres, l’amour de la vie en groupe. Il réapprend peu à peu les codes et intègre un poste de comptable en juin 2018 au sein du Groupe Orange.

Aujourd’hui, depuis deux bonnes années, Kenzo gagne sa vie modestement et honnêtement. Il dort mieux la nuit. Il revoit régulièrement ses anciens camarades de foot et de cité. Certains d’entre eux pensent qu’il s’est fait avoir par la société. Lui, est heureux d’être sorti du cycle infernal.

Nous sommes sous le charme d’un garçon qui a compris que son futur, son bonheur, sa réussite dépendaient de lui surtout et de son rapport au monde.

Et vous, êtes-vous impressionné par le parcours de Kenzo ? Vous voulez participer à l’aventure de la Saison 2, Fincoach le Club ?  Nous limitons à 50 le nombre des adhérents afin de conserver la qualité des échanges et rencontres.

par Frédérique Clavel

Please follow and like us:
,

CONTACT

Une question concernant nos services ? Envoyez-nous un message !